Guadeloupe | Cultures et styles de vie

Retour

Qu'est ce que Le Zèb a pik (herbe à pic) de Guadeloupe ?



Fiche d'identité de la plante : Herbe a pic

Nom vernaculaire : Herbe à pic ou Tabac à diable

Nom créole : Zeb a pik

Famille : Asteraceae - Genre : Neurolaena - Espèce : lobata

Descriptif succin : Il s'agit d'une plante herbacée érigée arbustive de 2 à 4 m de haut.

Origines géographiques : Antilles et Amérique centrale. Feuilles : Elles sont alternes lancéolées, irrégulièrement dentées, laissant une trace jaune quand on les touche.

Fleurs : Petites et jaunes.

Fruits : Le fruit est un akène (fruit sec à une graine, comme le gland) brunâtre. Propriétés médicinales : Connue depuis des millénaires des Amérindiens, elle est utilisée par la médecine traditionnelle des Mayas Quiché du Guatemala. Comme dans la Caraïbe, ils l'utilisent pour lutter contre les fièvres, les rhumes et les toux. En Guadeloupe, elle fait également partie intégrante de la pharmacopée locale. Elle est traditionnellement conservée en macération dans le rhum (une bonne dizaine de feuilles)... Attention, il paraît que c'est très amer, voire pas bon du tout !

Un laboratoire de Gourbeyre, PhytObôkaz, la produit même en sirop, sous le nom de Virapik, vendu dans certaines pharmacies guadeloupéennes. Mais ses propriétés semblent beaucoup plus importantes encore, elle serait effectivement un antiviral vis-à-vis des rhinovirus (grippe, dengue), elle inhiberait aussi les virus à ARN et même la réplication du HIV en bloquant le transfert du HIV des cellules dendritiques aux lymphocytes. Elle serait par ailleurs analgésique, antipaludéenne, anti-ulcéreuse anti-inflammatoire, analgésique et antidiabétique. Rien que ça ! Elle fait actuellement l'objet de nombreuses études... Et au jardin, la macération obtenue à partir de l'herbe à pique est aussi un excellent insecticide naturel pour la protection des végétaux. En savoir plus : https://gwadada-an-mwen.webnode.fr/news/herbe-a-pic/


Dr. Henry Joseph Pharmacien et Docteur en Pharmacognosie



C'est une découverte qui fera certainement date dans l'histoire scientifique locale. Les laboratoires Phytobôkaz, au cours de leurs recherches, ont assemblé des résultats qui tendent à montrer que des extraits de l'herbe à pic (Zèb a Pik), issue de la pharmacopée traditionnelle guadeloupéenne, avaient la capacité « d'inhiber la voie de biosynthèse de novo des pyrimidines, et notamment la quatrième enzyme de cette voie métabolique qui est la Dihydroorotate déshydrogénase (DHODH). Voie indispensable et obligatoire pour la réplication du virus a ARN. » En clair, l’herbe à pic aurait la capacité de rendre les cellules hôtes du virus hostiles à son développement et à sa reproduction.


Protéger la cellule plutôt qu'attaquer le virus

Alors que les laboratoires mondiaux se sont intéressés au virus et ont dirigé leurs recherches vers "l’immunité acquise" notamment par le vaccin, les recherches de Phytobôkaz se sont concentrées sur les cellules même de l’organisme. En effet, pour prospérer correctement, le virus a besoin d’une cellule à coloniser et corrompre jusqu’à encourager sa reproduction anarchique dans le corps. C’est ce phénomène qui déclenche des alertes biologiques et rend l’individu malade. Phytobôkaz a donc cherché à savoir si, dans notre biodiversité, des plantes pourraient être capables de renforcer les cellules afin d'empêcher toute cohabitation du virus. Cette découverte est fondamentale pour réduire l'impact de tous les virus à ARN sur les populations (dengue, chikungunya, coronavirus, rougeole)

source guadeloupe 1ere


Neurolaena lobata nom scientifique :  Neurolaena lobata (L.) Cass. Famille : ASTERACEAE
Neurolaena lobata, herbe a pic, zeb a pik


Neurolaena lobata nom scientifique :  Neurolaena lobata (L.) Cass. Famille : ASTERACEAE
Neurolaena lobata (zeb a pik)

Description botanique Herbe robuste ou arbuste atteignant 4 m de haut. Feuilles simples, alternes, entières ou trilobées, ovales à oblongues-lancéolées, à bord dentelé, 5-24 cm de long. Panicules jusqu'à 10 cm de diamètre, capitules jaunes, 6 mm de diamètre, bractées oblongues, en quatre séries. Akènes 2 mm.

Neurolaena lobata nom scientifique :  Neurolaena lobata (L.) Cass. Famille : ASTERACEAE
Neurolaena lobata

Distribution géographique

Amplement distribuée en Amérique tropicale et en Guadeloupe.


Préparation et Posologie

Contre la fièvre, la grippe ou le paludisme : Préparer, selon la préparation traditionnelle choisie, une décoction de 30 grammes de parties aériennes ou 30 grammes de feuilles fraîches ou 5 grammes de feuilles séchées dans 4 tasses (1 litre) d'eau, faire bouillir 5 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse 3 fois par jour.

Comme “détoxiquant” du sang : Préparer une macération alcoolique, hacher 30 grammes de feuilles et les ajouter à 4 tasses (1 litre) d'alcool (rhum), laisser reposer pendant quatre heures et boire plusieurs gorgées de la préparation au cours des 24 heures suivantes. ou Préparez une décoction avec 30 grammes de feuilles fraîches dans 4 tasses (1 litre) d'eau, faire bouillir 5 minutes dans un récipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse 3 fois par jour.

Toute préparation médicinale doit être conservée au froid et utilisée dans les 24 heures.


Usages significatifs

désintoxiquant (du sang) :feuille sèche, décoction, voie orale1

désintoxiquant (du sang) :feuille sèche, macération alcoolique, voie orale1

fièvre :feuille sèche, décoction, voie orale1-3

grippe :feuille, décoction, voie orale4-6

grippe :parties aériennes, décoction, voie orale6

paludisme :feuille, décoction, voie orale4


Recommandations

Selon l’information disponible :

L'emploi comme désintoxiquant du sang, est classé REC basé sur l'usage significatif traditionnel documenté par les enquêtes TRAMIL et les études de toxicité.

Nous ne disposons pas de modèle expérimental adéquat pour valider l'activité pharmacologique correspo